Accueil

La compagnie théâtrale de l’US Montfaucon et la Cie du Lion présentent

Lionel Frésard

 

dans

On avait dit 90…

Date:  les 30 et 31 août 2018 et 1er et 2 septembre 2018

Lieu: Salle de spectacle à Montfaucon

Réservations dès le 2 août 2018

Online sur notre site internet
ou par téléphone au 079/937.11.12 (pas de SMS)
du mardi au samedi de 12h30 à 13h30 et de 18h00 à 19h00
 

Un plateau vide, une histoire racontée en faisant appel à l’imaginaire du public, tout

démarre comme… un one man show. Mais aussi, un décor qui va et vient au gré des

besoins de l’histoire, une bande son tantôt faite en direct par le comédien, tantôt

diffusée par le technicien, mais aussi et surtout, une guirlande lumineuse, ça c’est pour

faire un peu plus Tchékhov.

Le comédien, Lionel, veut monter la Cerisaie de Tchékhov à Montfaucon. Quelque peu

effrayée, la Pierrette lui fera rapidement comprendre que les gens veulent bien venir au

théâtre mais « pour rire, pas pour voir des trucs qu’on comprend rien » !

 

Il sera non seulement confronté à la difficulté de monter cette pièce, mais aussi à cette

mère qui péclote et qu’il faut aller voir dans son EMS. De plus elle est inquiète pour

cette fête qu’on veut lui organiser pour son anniversaire. Et cette télécommande qui

marche plus, justement le jour où il y a Federer qui joue !

Firs, le serviteur dans la cerisaie, nous avouera, non sans une certaine gêne, qu’il aurait

bien voulu être dans une autre pièce que celle que Tchékhov lui a choisie. Par moments

il nous intégrera dans son monde, avec légèreté et drôlerie, convaincu qu’il est que l’on

peut rire de cette finitude, inéluctable pour chacun de nous. Le rire et les larmes sont

voisins et peuvent, parfois, faire bon ménage.

Comment réussir sa plus belle fin, sa plus belle sortie ?

On avait dit 90… est une sorte d’hommage au théâtre, à la vie, à l’amour aussi.

Avec ce nouveau spectacle seul en scène, Lionel Frésard a envie de continuer à explorer,

raconter, croquer la vie des gens qui l’entourent. Envie de se mettre en jeu au beau

milieu d’une nouvelle galerie de personnages. Galerie composée à nouveau de gens, de

 

«gueules» comme on dit par chez nous.

Dans Molière-Montfaucon 1-1, spectacle qui a reçu le Prix SSA de l’humour 2017,

Lionel Frésard, que rien pourtant ne prédestinait à une carrière artistique, retraçait son

parcours qui l’a mené avec bonheur sur les scènes de Suisse romande. Comment il a

quitté un village où il était patron de bistrot, un peu acteur, un peu footballeur, un peu

boucher aussi, pour aller « faire son clown » à Lausanne comme aimaient à le dire les

gens de son entourage.

Le défi de repartir avec un nouveau spectacle solo après le magnifique succès de

Molière-Montfaucon 1-1 est de taille. Mais le tandem composé de Lionel Frésard et

Thierry Romanens est prêt à le relever et à prolonger cette belle complicité créatrice,

 

mais surtout humaine.

Avec Molière-Montfaucon 1-1, Il était question de savoir que faire de sa vie, avec On

avait dit 90… on est dans la vie, les choix sont faits et en fonction de cela, on tente de

faire du mieux que l’on peut avec ce que l’on a.

 

  • Texte et jeuLionel Frésard
  • Mise en scèneThierry Romanens
  • ScénographieValère Girardin
  • CostumeTania D’Ambrogio
  • LumièresGautier Teuscher
  • Musique et sonLionel Frésard, Jérémie Conne
  • AdministrationMarianne Caplan
  • ProductionCompagnie du Lion
  • Co-productionFootbal Club Montfaucon, Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains, Saison Culturelle CO2, Bulle
  • Crédit photoMathilda Olmi